Mahajanga, La Vie A L’ouest

 

 

Sachez que cette destination est particulièrement prisée lors des mois d’août et de septembre. Les plages d’Amborovy, du Grand Pavois, d’Ampazony et d’Ampasindava attirent en effet durant cette période les touristes nationaux, notamment les Tananariviens, mais également les touristes internationaux. La présence d’une plage en centre-ville fait également l’originalité de cette ville portuaire. Le village touristique se trouve au bout de la route de la corniche, il est idéal pour une balade mais déconseillé pour la baignade. Majunga est ainsi connue pour la proximité de ses plages, ses soirées animées, l’ambiance du bord de mer, les brochettes et grillades... Bref, la convivialité qu’offre cette ville cosmopolite lui offre une place de choix parmi les destinations de Madagascar. Ses habitants auraient une origine mélangée indienne et malgache tandis que le nom Mahajanga veut tout simplement dire « qui rend sain ». Selon une tradition orale, un roi aurait trouvé le remède qui a guéri son fils à Mijangaïa (ancien nom de la ville qui signifie cité des fleurs) après avoir fait le tour de l’île ; il déclara alors : « Maha janga ity tanàna ity ! » (Cette cité guérit !). Capitale de la région de Boeny, Majunga est le deuxième port de Madagascar. Les activités n’y manquent donc pas ; En plus des activités de détente sur les plages, cette destination promet aussi des découvertes de sites historiques et écologiques.
 
 
Doany Andriamisara
 
La visite du Doany (lieu de culte) d’Andriamisara situé à Tsararano avaratra vous permettra de découvrir l’histoire et la culture sakalava. Non seulement ce Doany est un lieu dédié à la prière mais aussi à différentes cérémonies : offrandes, remerciements, demandes de bénédiction. Au mois de juillet, une pratique propre au royaume sakalava qui date de plusieurs siècles est perpétuée dans ce lieu sacré : le Fanompoambe. Il s’agit du traditionnel bain des reliques royales des quatre grands rois du royaume. Les festivités relatives à ce rituel durent une semaine : danses, musiques, Antsa (chants spécifiques sakalava), veillées animées ainsi que séances de Tromba (invocation des esprits) sont au programme. Une veillée précède le bain royal proprement dit et la fin du festival est marquée par une journée de liesse durant laquelle on peut voir les rois danser dans la tradition de l'époque, danse appelée Rebika.
 
 
Le Cirque rouge
 
Au vu de la forme de son excavation, la légende raconte que cet endroit abritait des dinosaures. Le cirque rouge, situé à une demi-heure du centre-ville, résulte en fait de l’érosion de couches de grès multicolore. Appelé auparavant Anahidava, Ankadibe ou Andranomamy, l’endroit est une ancienne embouchure de fleuves et les artisans locaux qui fabriquent des bouteilles de sable illustrées le considèrent comme une source de matière première : ils y prélèvent en effet de l’argile rouge. Ce cirque est localisé dans un ancien camp militaire anglais, sur un ancien champ de tir. Classé patrimoine national en 2010, il offre de fantastiques paysages surtout au coucher du soleil. C'est une véritable merveille de la nature, son nom vient d'ailleurs du parfait accord entre les couleurs rouge, rose, ocre et beige, observés dans les paysages. Le site abrite des spécimens rares et une végétation endémique bien qu’il ait un aspect désertique.
 
 
Parc national Ankarafantsika
 
Une nature préservée vous attend au Parc national Ankarafantsika. Ce parc est constitué de paysages variés où alternent différents types de forêts, cours d’eau, savanes et Lavaka qui résultent des érosions. Ankarafantsika vient du mot « Garafantsy » signifiant « montagne d’épineux » mais peut désigner également un homme rusé et effrayant. Ce site est un paradis pour les ornithologues qui pourront observer par exemple le Vanga de Van Dam ou encore le mésite varié, deux oiseaux endémiques de Madagascar. En traversant le lac Ravelobe, ils découvriront aussi les oiseaux aquatiques du parc tout en découvrant la légende qui y est liée… comme souvent, de nombreuses versions se sont transmises, en voici une : un patriote malgache du nom de Ravelobe se serait suicidé avec tous les membres de sa famille au moment où l’armée coloniale française l’arrêtait. Depuis, les caïmans du lac sont considérés comme leurs descendants... Et le lac est devenu sacré. Enfin, on ne peut parler de cette région du Boeny sans parler de baobab : vous découvrirez certaines espèces uniques au monde, comme les Adansonia boeniensis. Ankarafantsika c’est aussi 8 espèces de lémuriens, des reptiles et un canyon.
 
Cet article a été présenté dans Prime Magazine Octobre 2019

 

 
 

Infos pratiques

Quand y aller?

A Majunga comme dans toute la région Boeny, on profite du soleil toute l’année. Un climat tropical chaud et sec avec une température annuelle de 26°C y est observé. La meilleure période pour se rendre dans la ville des fleurs s’étend entre mai et octobre.

Comment s’y rendre?

La compagnie Air Madagascar/ Tsaradia assure la liaison Antananarivo-Mahajanga. Une autre possibilité de s’y rendre est d’emprunter la RN4. Prévoyez 7 heures de trajet. Le cirque rouge est situé à 12km au Nord de l’aéroport Amborovy ; sa visite est conseillée en milieu d’après-midi tandis que le parc Ankarafantsika se situe à 115 km au sud de Majunga.

Où se loger?

A Ankarafantsika, vous pouvez dormir dans les gîtes du parc ou bien réserver dans des établissements hôteliers de Majunga. L’Hôtel Anjajavy Lodge, Baobab Tree Hôtel ou encore Coco Lodge sont les plus recommandés. L’Hôtel Zahamotel, Saara Hôtel se situent sur la route d’Amborovy. Sunny Hotel , Antsanitia Resort et The Red Rocks sont aussi de bonnes adresses.

Où manger?

Expérimentez les tables de chez Papi Râleur, l’ambiance décontractée de la Petite Cour ou la cuisine du restaurant Chez Karon à Majunga. Au Parc Ankarafantsika, vous pouvez commander sur place ou bien emmener votre panier pique-nique.

Que voir?

N’oubliez surtout pas de passer au jardin d’Amour, le jardin municipal devenu le repère des amoureux. Depuis 2012, le grand baobab (Adansonia digitata) se trouvant au bord de la mer est devenu un patrimoine reconnu, ce spécimen est le fond par excellence de la photo souvenir !